Peut-on apprendre à lire par le mouvement ?

Lors des premiers pas des enfants dans la découverte de la littéracie, on se concentre souvent sur l’identification des lettres ou des caractères. Par exemple, en montrant du doigt une lettre ou un caractère et en demandant à l’enfant lequel est-ce. Bien que la lecture soit principalement un processus visuel (ou haptique dans le cas du braille), interagir avec les lettres ou caractères de différentes façons peut aider l’enfant à consolider ses connaissances. Tout comme il est plus facile d’identifier la race d’un chien avec lequel on a joué au parc, par rapport à une race que l’on a uniquement vue en photo.

Apprendre comment écrire une lettre ou un caractère est particulièrement utile pour apprendre à reconnaître une lettre ! Les enfants peuvent tracer les lettres avec un crayon sur du papier mais aussi en faisant le geste avec leur doigt dans le vide. Les très jeunes enfants ne maîtrisent pas encore les capacités motrices fines et sophistiquées, les mouvements musculaires précis qui sont nécessaires pour écrire avec un crayon et un papier. Une façon de compléter cet entraînement des capacités motrices fines peut être d’utiliser leurs capacités motrices globales, de larges mouvements musculaires, pour écrire les lettres. Ils peuvent utiliser leur bras entier pour faire de grandes lettres dans le sable sur la plage, ou bien tout leur corps pour écrire des lettres avec leurs traces de pas dans la neige. Les activités d’écriture utilisant ces capacités motrices globales peuvent complémenter la pratique de la lecture à tout âge, parce qu’ils cassent la monotonie de ces longues périodes qu’ils doivent passés assis derrière leur bureau en les faisant bouger. S’entraîner à ce genre de mouvement aide les enfants à reconnaître les lettres ou caractères. Alors n’ayez pas peur de vous salir les mains (ou les pieds), quand vous apprenez à votre enfant à lire !

Les sources scientifiques de notre BD:

Longcamp, M., Zerbato-Poudou, M. T., & Velay, J. L. (2005). The influence of writing practice on letter recognition in preschool children: A comparison between handwriting and typing. Acta psychologica, 119(1), 67-79.

Longcamp, M., Anton, J. L., Roth, M., & Velay, J. L. (2003). Visual presentation of single letters activates a premotor area involved in writing. Neuroimage, 19(4), 1492-1500.

Guilbert, J., Alamargot, D., & Morin, M. F. (2019). Handwriting on a tablet screen: role of visual and proprioceptive feedback in the control of movement by children and adults. Human movement science, 65, 30-41.

En collaboration avec le Dr Jessica Guilbert.