30 minutes de tranquillité sans culpabilité

Nous vivons à l’ère des écrans – de nos téléphones et ordinateurs aux publicités sur écran plat dans le métro – et de nombreux parents s’inquiètent du temps que leurs enfants passent devant ces gadgets captivants. Cette inquiétude peut se transformer en culpabilité lorsqu’ils laissent leurs enfants devant un écran pour pouvoir s’occuper brièvement de quelque chose d’urgent, ou simplement prendre 5 min de pause du tumulte quotidien. 
Une courte période d’exposition aux écrans peut cependant être bénéfique en apportant un peu de silence et permettre à l’adulte de diminuer son stress. Elle peut aussi constituer le début d’une activité commune, et c’est même le mieux ! Par exemple, après que l’enfant ait passé un moment avec l’écran, on peut finir la séance avec un temps interactif, enfant et parent, autour de l’écran. Demandez à votre enfant de vous raconter ce qu’il vient de regarder à la télé, ou bien essayez de résoudre un jeu vidéo ensemble.

Nous consacrerons une série de bande-dessinées aux écrans et à comment créer des opportunités d’apprentissage du langage dans un monde qui en est rempli. Restez … connectés !

La source scientifique pour notre BD :

  1. Guernsey, L. (2012). Screen Time: How Electronic Media–From Baby Videos to Educational Software–Affects Your Young Child. Basic Books.