Apprendre à travers les interactions

Imaginez le moment où un bébé voit le monde pour la première fois, rempli de tous ces sons et images qui sont pour nous des évènements quotidiens, mais qui sont pour lui encore inconnus.

Une grande partie de l’apprentissage du monde qui nous entoure commence par l’attention conjointe, par un moment où l’enfant et le parent (ou un autre enfant), interagissent avec quelque chose ensemble. Jouer ensemble avec une voiture ou regarder un oiseau sont des moments d’attention conjointe (des moments où l’on porte attention ensemble). Cette attention conjointe agit comme une loupe, car elle aide l’enfant à diminuer le nombre de correspondances possibles entre le language et le monde. Imaginez comme il est plus facile d’apprendre ce que signifie le mot “oiseau”, dans une scène de pique-nique avec un chien, un sandwich et un oiseau, si quelqu’un regarde ou montre l’oiseau du doigt !

Le moment d’attention conjointe peut être initié par l’enfant, qui prend un jouer dans ses mains par exemple, et complété par l’adulte qui dit “C’est ma voiture préférée”. Ou bien il peut être initié par l’adulte, qui pointe du doigt un oiseau et dit “Regarde ! Un bel oiseau.”, et complété par l’enfant qui se tourne pour le regarder et sourit.  Une pincée d’attention conjointe initiée par l’enfant. Un soupçon d’attention conjointe initiée par l’adulte. Les deux sont super, alors mélangez-les !

Initier ou compléter le moment d’attention conjointe peut être fait en regardant, en montrant du doigt ou bien en prenant dans ses mains un objet. Et il suffit ensuite de compléter comme vous le souhaitez avec quelques phrases sur cet objet !

Nous créons et participons à des moments d’attention conjointe en permanence, et vous êtes probablement déjà en train de le faire sans même le savoir !

Retrouvez-nous la prochaine fois, pour une bd sur les interactions avec les jeunes bébés qui ne parlent pas encore

La source scientifique de notre bande-dessinée:

Morales, M., Mundy, P., Delgado, C. E., Yale, M., Messinger, D., Neal, R., & Schwartz, H. K. (2000). Responding to joint attention across the 6-through 24-month age period and early language acquisition. Journal of applied developmental psychology, 21(3), 283-298.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *