Zoom sur le langage

Quand quelqu’un parle dans une autre pièce, ou depuis l’autre bout du parc, il peut être difficile d’entendre ce que la personne est en train de dire. Ainsi nous avons un “champ auditif”, une zone spatiale autour de nous dans laquelle nous pouvons entendre la parole qui nous est adressée, et au-delà de laquelle nous l’entendons moins ou pas du tout.

De la même façon quand nous utilisons une langue signée, nous devons considérer le “champ visuel”: la zone autour de nous où nous pouvons voir à tout moment les signes que notre interlocuteur nous adresse. Signer depuis l’autre côté du salon à un enfant qui est concentré sur un jouet en face de lui serait comme comme parler à quelqu’un qui est absorbé par la musique qui sort de ses écouteurs.

Les parents peuvent donc attirer l’attention d’enfants Sourds* en agissant dans le champ de vision de leur enfant. Il peut s’agir d’un simple signe de la main ou alors on peut se pencher à hauteur de vue de l’enfant. Ou même quelque chose de créatif, comme d’entrer en marchant avec les doigts dans le champ visuel de l’enfant !

*Pour désigner les locuteurs des langues des signes en tant que communauté linguistique, on utilise le terme “Sourd” avec une majuscule. Le terme “sourd” avec une minuscule est utilisé pour parler du fait d’être sourd, peu importe si la personne signe ou non.

Les sources scientifiques pour notre BD:

Lieberman, A. M., Hatrak, M., & Mayberry, R. I. (2014). Learning to look for language: Development of joint attention in young deaf children. Language Learning and Development, 10(1), 19-35.

Bailes, C. N., Erting, C. J., Erting, L. C., & Thumann-Prezioso, C. (2009). Language and literacy acquisition through parental mediation in American Sign Language. Sign Language Studies, 9(4), 417-456.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *