Fais-moi signe

Quand on pense aux différentes langues qui existent, nous pensons souvent aux langues parlées, et nous négligeons la diversité et la complexité linguistique des langues des signes.  Pourtant, ces langues ont aussi des mots et une grammaire, ainsi que des configurations, qui sont déterminées par la forme de la main ainsi que sa position et son mouvement. La différence entre les langues signées et parlées est simplement que nous les observons avec nos yeux plutôt que de les écouter avec nos oreilles !

Les enfants apprennent aussi facilement une langue signée qu’une langue parlée. Les enfants apprenant une langue des signes commencent d’ailleurs à produire leurs premiers mots plus tôt que les enfants apprenant une langue parlée. Il y a deux raisons à cela. Premièrement, le canal vocal humain met du temps à se développer après la naissance; de plus, il est plus facile de maîtriser les configurations des mains, qui sont observables, que les configurations du canal vocal, qui ne sont pas observables. Les enfants sont ainsi capables de réaliser des formes et mouvements de main avant de pouvoir produire les sons adaptés.

Cette avance précoce se réduit progressivement pendant la deuxième année de vie. Les enfants commencent à produire des combinaisons de mots à peu près au même moment, vers la fin de la deuxième année, et ce qu’ils soient en train d’acquérir une langue signée ou parlée. À partir de là, les trajectoires de développement des langues signées et parlées restent similaires.

Retrouvez-nous la prochaine fois pour découvrir comment créer en environnement favorable à l’acquisition d’une langue des signes.

La source scientifique de notre BD:

Mugitani, R., & Hiroya, S. (2012). Development of vocal tract and acoustic features in children. Acoustical Science and Technology, 33(4), 215-220.

Coerts, J. A. (1999) Early Sign Combinations in the Acquisition of Sign Language of the Netherlands: Evidence for Language-Specific Features. In: Language acquisition by eye, Eds. Chamberlain, Charlene, Jill P. Morford, and Rachel I. Mayberry, Psychology Press.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *