Débuter en lecture

À première vue, apprendre à lire peut sembler simple : il suffirait d’apprendre la correspondance entre des symboles (des lettres ou des caractères) et des sons. Mais en réalité, c’est bien plus compliqué qu’il n’y parait !

Il y a trois choses fondamentales pour commencer à apprendre à lire : 

D’abord, l’enfant doit comprendre que certaines des choses qu’il observe autour de lui sont des symboles langagiers. Cela peut être les enseignes de magasins, le nom des arrêts de bus, les marques sur les paquets de pâtes. Le langage écrit est tout autour de nous, et attirer l’attention de votre enfant dessus est le premier pas vers l’apprentissage de la lecture. 

Ensuite, il faut que l’enfant comprenne que ces symboles ont chacun une forme spécifique. Pensez à tous ces styles d’écriture différents, ou la façon toute personnelle que chacun a d’écrire à la main, cela fait beaucoup de variations pour un même symbole ! Ce n’est pas une petite réussite que de pouvoir identifier le même symbole sur l’enseigne du magasin, l’arrêt de bus ou le paquet de pâte ! Un jeu amusant à faire pendant que l’on se promène en ville ou que l’on fait la queue au magasin peut être d’essayer d’identifier parmi tous ces symboles présents dans l’environnement, les lettres du prénom de votre enfant ou du nom de leur livre préféré.

Enfin, l’enfant doit faire le lien entre l’écriture et la lecture, il doit comprendre que c’est seulement lorsque quelqu’un écrit qu’il est possible pour d’autres de lire le message. En encourageant l’enfant à écrire et lire ensemble ses écrits, peu importe à quoi ressemblent les symboles, on permet la création de ce lien essentiel entre écrire et lire. On peut par exemple tourner cela en jeu, en s’échangeant des lettres ou des messages secrets !

Il y a beaucoup de chose à apprendre avant de pouvoir se plonger dans Proust ! L’important est de prendre son temps et surtout de s’amuser.

La source scientifique de notre BD:

Justice, L. M., & Ezell, H. K. (2001). Written language awareness in preschool children from low-income households: A descriptive analysis. Communication Disorders Quarterly, 22(3), 123-134.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *