6000 langues

Il existe plus de 6000 langues dans le monde, chacune est différente, et les enfants acquièrent n’importe laquelle de ces langues dans un intervalle de temps similaire.

Chaque langue a ses propres mots pour désigner les choses. Un enfant qui apprend le japonais devra apprendra le mot ‘niwatori’ pour désigner des poules et un enfant qui apprend l’anglais les désignera par le mot ‘chicken’.

Mais les langues diffèrent sur d’autres aspects que le lexique. Les phrases se forment différemment en fonction de la langue. Dans certaines langues les pronoms peuvent être singuliers ou pluriels (par exemple ‘elle/il’ et ‘elles/ils’). D’autres ont des pronoms duels. Par exemple en arabe, ‘huma’ (هما) veut dire ‘deux’ poules, et ‘honna’ (هن) s’utilise quand on veut parer de ‘trois’ poules ou plus. Certaines langues ont des pronoms triples et quadruples, alors que d’autres langues n’ont pas de pronoms du tout !

Un enfant qui grandit en apprenant l’anglais, l’arabe, le japonais ou la langue des signes française devra acquérir la façon spécifique de faire référence à un groupe de deux objets (ou deux personnes) dans sa langue: en français il faudra apprendre à utiliser ‘elles’ ou ‘ils’, alors qu’en anglais il n’y a qu’un seul pronom qui désigne un groupe de deux ou plus: ‘they’.

Anglais
They are playing
(Ils/Elles jouent)

En arabe les enfants apprennent à utiliser le pronom duel ‘هما’ uniquement pour désigner un groupe de deux.

Arabe
هما يلعبان (Huma yalaaban)
(Ils/elles-deux jouent)

En langue des signes française (LSF), les enfants apprendront l’utilisation de pronoms duels, par l’extension du pouce et de l’index pour désigner un groupe de deux. De plus la LSF possède aussi des pronoms triple et quadruple.


LSF
Le pouce et l’index d’une même main tendus, avec la main qui va de droite à gauche (‘Ils/elles-deux’). Puis le pouce et le petit-doigt tendus sur les deux mains, qui font des petits mouvements circulaires (‘jouer’).
(Ils/elles-deux jouent)

En japonais, il n’est pas nécessaire d’utiliser des pronoms donc les enfants apprendront à utiliser seulement le verbe (sans pronom) !

Japonais
遊んでいるね。(Asondeiru ne.)
(jouer)

Les scientifiques étudient ce phénomène d’acquisition de ces propriétés linguistiques spécifiques dans le plus grand nombre possible de langues. Ainsi, une belle initiative internationale réplique les mêmes études dans le monde entier, de façon à comprendre comment les enfants du monde acquièrent le langage, et non pas simplement comment ils apprennent leur langue en particulier comme le français.

À très bientôt pour découvrir comment les enfants acquièrent plusieurs langues à la fois !

Nos références pour cette BD:

Evans, N., & Levinson, S. C. (2009). The myth of language universals: Language diversity and its importance for cognitive science. Behavioral and Brain Sciences, 32(5), 429-448.

Dryer, Matthew S. & Haspelmath, Martin (Eds.) (2013). The World Atlas of Language Structures Online. Leipzig: Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *